Dougga, Tunisie – Trésors du monde

Dougga, site classé au patrimoine de l’Unesco, est l’une des ruines les plus monumentales d’Afrique du Nord. Il s’agit d’un établissement berbère, punique et romain qui a également été utilisé par les musulmans.

Dougga est la petite ville romaine la mieux préservée d’Afrique du Nord. Le Capitole de Dougga est pittoresque et puissant, et c’est la première chose qui frappe votre regard lorsque vous arrivez en voiture sur le site.

Le nom original de la colonie était TBGG, le nom nubien pour « protéger ». Puis emprunté en latin, le nom est devenu Thugga.

Dougga est une traduction française de ce nom. Bien qu’il s’agisse d’un établissement de l’une des premières civilisations humaines les plus importantes, il ne reçoit qu’environ 50 000 touristes par an.

Dougga, ou Thugga, est une ancienne cité romaine du nord de la Tunisie située dans un site archéologique qui couvre une superficie d’environ 75 hectares. Dougga est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1997 et est considérée comme « la petite ville romaine la mieux préservée d’Afrique du Nord ».

On peut facilement passer des heures à se promener dans cette ville antique aux composantes bien préservées

Dougga

Ces ruines anciennes témoignent de plus de 17 siècles d’histoire et de l’intégration unique des influences culturelles numides, puniques, hellénistiques et romaines. Vous serez étonné de constater que le site de Dougga est une conservation exceptionnelle des ruines complètes d’une ville antique.

Ce site archéologique vous donnera une idée du plan de la ville en vous promenant à travers les ruines de l’amphithéâtre, des thermes, des temples, des tombes, des routes, des toilettes, etc.

Comment se rendre à Dougga

Dougga est situé à Téboursouk, dans le nord de la Tunisie. Elle se trouve à environ deux heures de route de Tunis. La meilleure façon de s’y rendre est de louer une voiture ou de faire appel à un chauffeur.

Quand visiter Dougga

La meilleure période pour visiter Dougga est l’automne ou le printemps. Le site actuel est situé à l’intérieur des terres, donc pendant les mois d’été, il fait très chaud.

Où manger

Dar Jdoud Dougga

Il y a un bon restaurant situé à approximativement cinq minutes du site qui sert des plats traditionnels de la région de Téboursouk. Le restaurant surplombe le site. Il est préférable de déjeuner avant ou après votre visite.

L'aménagement de Dougga

Le site actuel est vaste et nécessite une marche modérée.  Il faut compter environ 3 heures pour le parcourir. Il y a plusieurs bâtiments que vous pouvez vous attendre à voir pendant votre visite. La majeure partie du site qui subsiste aujourd’hui date de l’époque romaine, du 2e au 3e siècle.

Le Capitole

On pense que le Capitole a été achevé entre 166 et 167 après JC. Il est exceptionnellement bien conservé grâce à la fortification byzantine qui l’entoure. Grimpez les onze grandes marches pour atteindre le sommet.

Les colonnes qui soutiennent le fronton bien préservé font huit mètres de haut. L’empereur Antonin le Pieux est porté par un aigle sur le fronton. Juste à côté du Capitole se trouve la « Place des Roses du Vent ». Cette place porte son nom pour la boussole gravée sur le sol de la place.

C’est un théâtre bien préservé où la scène et les colonnes actuelles sont encore en bon état. L’empereur Auguste a construit le théâtre aux alentours de 168 après JC. Il pouvait accueillir jusqu’à 3 500 spectateurs.

À l’époque, la ville de Dougga ne comptait que 5 000 habitants. Marcius Quadratus a commandé le théâtre. Il y a un fronton sur la scène avec son nom. Le théâtre est encore utilisé aujourd’hui pour des spectacles vivants lors du Festival international de Dougga en été.

Le marché

Le marché de Dougga date du 1er siècle. Des boutiques entourent le marché sur ses deux côtés.

Le temple de Junon Caelestis

Le temple a été construit entre 222 et 235 après J.-C. en dédicace à Junon Céleste, successeur du dieu punique Tanit. Il a été fouillé en 1890 et restauré en 1904. Il est situé à la périphérie de la ville.

Arc d'Alexandre Sévère

Il y a trois arcs sur le site de Dougga. L’un est complètement perdu, le second est encore partiellement debout, tandis que le troisième, l’arc d’Alexandre Sévère, est bien conservé. Cet arc a été construit vers 222 et se trouve à égale distance du Capitole et du temple de Junon Caelestis.

Bains

Trois bains ont été entièrement fouillés à Dougga, et un quatrième bain doit encore être terminé. Parmi ces bains, un bain est supposé appartenir à une résidence privée. Les autres bains servaient au public.

Bain d'Aïn Doura

Les bains d’Aïn Doura sont les plus grands bains de Dougga. Ces bains ne sont que partiellement fouillés.

Bains antoniens ou liciniens

Ces bains datent du 3e siècle. Leur nom vient de l’empereur Publius Licinius Egnatius Gallienus. Ils servaient de bains publics. Les bains avaient plusieurs étages et ont une vue magnifique sur le capitole.

Dougga offre une perspective unique sur les débuts de la civilisation. L’atmosphère est très paisible. Il y a beaucoup à voir, assurez-vous de prévoir une journée pour la visite. Ce guide ne constitue pas une liste exhaustive des sites à voir lors de votre visite.

Vous pouvez également trouver de nombreux objets provenant de Dougga au musée du Bardo à Tunis.